Ovulation: mythes et fausses croyances

Quand une femme veut tomber enceinte, l’ovulation devient une affaire passionnante. Quelque chose dont on ne se souciait jamais, devient tout à coup un but. “Suis-je sûre d’ovuler? Comment puis-je savoir quel jour j’ovule?” sont des questions fréquentes.
Voilà pourquoi je tiens à démentir certaines fausses croyances qui reviennent continuellement lors des consultations.

Est-il vrai que nous ovulons tous les mois par un ovaire différent?

Et ben non, ce ne l’est pas, même si cela figure déjà sur les livres d’école.

L’ovule est une cellule qui se trouve à l’intérieur du follicule et ils se développent à la fois. Les follicules passent par les étapes suivantes: primordiale, primaire, secondaire et, finalement, tertiaire, quand il est mûr.
Les follicules primordiaux, dans la première phase, reposent dans l’ovaire, où beaucoup d’entre eux, trois mois avant le cycle dans lequel ils ovuleront, commencent à croître et à devenir des follicules primaires. Ce processus est appelé recrutement.

Parmi ces follicules, seulement quelques uns arrivent au stade de follicules secondaires, beaucoup s’atrophient, et restent à la traîne. Ceci est appelé processus d’atrésie. Finalement, un seul des secondaires deviendra tertiaire, et arrivera à mesurer de 2 à 3 cm. Si au lieu d’être un seul, ce sont deux, c’est quand nous pouvons avoir des jumeaux.

Tout au long de ce processus, le follicule dominant produit des substances qui inhibent la croissance des autres. Et cela est ainsi dans tout le tissu ovarien, que ce soit dans l’ovaire droit ou gauche. Quand une femme a un seul ovaire, elle ovule toujours par le même ovaire. Si elle en a deux, le processus est aléatoire, c’est-à-dire, qu’elle peut parfaitement ovuler plusieurs mois de suite par le même ovaire.

Et si je n’ovule pas?

Beaucoup de femmes craignent ne pas savoir si elles ovulent ou pas. Je peux vous assurer que si les cycles menstruels sont réguliers, c’est à dire, si vous avez vos règles tous les mois, c’est sûr que vous ovulez.
Les filles qui n’ovulent pas sont celles qui n’ont pas leurs règles ou qui ne les ont que tous les quelques mois, elles présentent des cycles irréguliers.
Pour savoir quel jour vous ovulez, il suffit de faire attention a la durée habituelle de vos cycles. Nous savons que du jour de l’ovulation à celui des règles, s’écoulent 14 jours. Ainsi donc, si vos cycles sont de 28 jours, il est fort probable que l’ovulation soit le 14e jour du cycle; s’ils sont de 27 jours, ce sera le 13e.

Même si ce n’est pas toujours exact, vous n’avez besoin d’aucun test d’ovulation, c’est bien plus pratique d’avoir des rapports entre trois jours avant et le jour de l’ovulation. Nous savons que les spermatozoïdes peuvent attendre l’ovocyte avec vitalité trois jours dans les tubes et que l’ovocyte peut être fécondé pendant 24 heures (un jour après l’ovulation, il dégénère).

Idéalement, il faudrait orienter les rapports sexuels vers ces jours-ci, mais on ne doit pas obligatoirement le faire tous ces jours. Même si vous avez une mission, gardons un peu de romanticisme!
Vous devez savoir que les spermatozoïdes se déplacent du vagin jusqu’aux tubes à une vitesse de 2 à 3 mm à la minute. Ainsi donc, depuis le moment de l’éjaculation jusqu’à ce que le spermatozoïde atteigne l’ovule, environ 45-60 minutes se seront écoulées… A peine quelques heures après les rapports sexuels, vous pouvez déjà être enceinte!

Que vous ovuliez ne veut pas dire que vous puissiez tomber enceinte.

Au cours des dernières années des règles de la femme, celle-ci ne peut plus avoir d’enfants sains. Le système physiologique de séparation des chromosomes des ovules vieillit et devient inefficace. Ainsi, avec le passage du temps, les ovocytes présentent des altérations qui empêchent la fécondation ou qui donneront lieu à des avortements.
Ce processus de vieillissement est provoqué par le passage du temps. Certains croient que pendant la grossesse ou pendant qu’on utilise des contraceptifs on ne dépense pas d’ovules, mais ce n’est pas vrai. C’est comme si l’on pensait: pendant que je dors je ne vieilli pas?

Une autre erreur fréquente est celle de croire qu’après beaucoup de temps à prendre des pilules contraceptives, l’on doit attendre quelques mois pour tomber enceinte.
Ce n’est pas vrai, vous pouvez chercher une grossesse à partir du moment-même où vous les laissez. Je suppose que cette fausse croyance est provoquée du fait qu’après de nombreux cycles sans ovulation, la première ovulation est souvent retardée.

Qu’advient-il des ovules non fécondés?

Les ovules non fécondés sont des cellules microscopiques qui sont éliminées par un type de globules blancs appelés macrophages et qui font partie de notre système de nettoyage cellulaire. Ils ne sont pas expulsés lors des règles! Ils sont conduits par ces lymphocytes et assimilés dans le sang.

Nous savons que certains aspects concernant la fécondité sont génétiquement déterminés et qu’il y a donc des familles plus fertiles que d’autres.
Ainsi, le nombre d’ovocytes et de follicules primordiaux avec lesquelles nait une fille peut être compris entre 2 et 3 millions, ce qui a à voir avec l’héritage lié aux chromosomes X.
Les patientes nous disent souvent: « J’aurai surement la ménopause à l’âge de ma mère ou un peu plus tard ». Dans les sociétés industrialisées, ceci est en train de changer. À cause des toxiques perturbateurs endocriniens qui s’accumulent dans la graisse de la mère, le nombre de ces cellules est réduit et l’on observe aussi une réduction de l’âge fertile.
Cela se produit également chez les hommes et c’est la raison pour laquelle la fertilité masculine diminue chez les hommes des zones à environnement toxique.

Enfin, il est également très typique d’entendre: « J’ai eu mes premières règles très tôt et j’aurai donc la ménopause tôt ». Et non, l’âge de la ménopause n’a rien à voir avec l’âge des premières règles.

Laisser un commentaire

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: