La musique améliore la Fécondation in Vitro

Nous avons mené une étude qui montre que les vibrations musicales augmentent les possibilités  du spermatozoïde de féconder l’ovule, c’est-à-dire que la musique améliore la FIV . Nous allons la présenter lors du Congrès Européen de Stérilité qui aura lieu du 7 au 10 juillet à Londres.

L’idée nous est venue grâce à vous, parce que nous voulions vous montrer comment se déroule la “vie embryonnaire ».

Depuis le début de la PMA, l’on a toujours essayé d’obtenir dans le laboratoire des conditions de vie pour les embryons similaires à celles qu’ils ont dans les trompes et dans l’utérus, aussi bien au niveau physique comme moyennant le développement de milieux de culture contenant les mêmes éléments nutritifs.

Peut-être vous souvenez-vous de la vidéo « Le laboratoire de FIV« , où j’essayais de me mettre à la place des embryons… À ce moment-là, je me suis demandé: “Qu’est-ce qu’on entend dans l’utérus?”

C’est ainsi qu’en collaboration avec un cabinet de conseil en ingénierie de son, nous avons conçu un système pour diffuser de la musique à l’intérieur des incubateurs d’embryons pendant 24 heures par jour à 80 décibels.

Qu’avons-nous fait? Nous avons analysé 985 ovocytes fécondés in vitro provenant de 114 patientes. Les ovocytes de chaque patiente ont été divisés au hasard en deux groupes qui ont été cultivés dans deux incubateurs différents: l’un fourni du système de haut-parleurs et un autre conventionnel.

Les résultats montrent que ceux cultivés avec de la musique ont obtenu un taux de fécondation statistiquement plus élevé, 4,8% de plus.

Nous avons choisi trois styles musicaux différents: pop, heavy et musique classique, afin de mesurer les variations possibles en fonction de la fréquence, mais nous n’avons pas détecté de différences significatives entre l’un ou l’autre.

Il est évident que les embryons n’ont pas le sens de l’ouïe et qu’ils ne peuvent rien entendre. Pourquoi la musique améliore-t-elle donc le taux de fécondation?

Dans des conditions naturelles, les ovocytes et les embryons voyagent à travers les
trompes de Fallope vers l’utérus avec des mouvements péristaltiques continus qui servent à les déplacer, mais aussi à les entourer des éléments nutritifs dont ils ont besoin, et à les écarter de leurs métabolites de déchet.

Ces mouvements cellulaires facilitent l’échange de substances, mais dans le laboratoire ils restent statiques dans les milieux de culture, et par conséquent, les produits toxiques qui libèrent des radicaux libres ou d’ammonium s’accumulent dans le propre milieu de culture.

Notre hypothèse est que les micro-vibrations secouent les milieux de culture dans lesquels nage l’ovocyte, en produisant une distribution plus homogène des éléments nutritifs dont il a besoin et en dispersant les produits toxiques en évitant leur accumulation.

L’effet des vibrations musicales sur la croissance cellulaire in vivo et in vitro a été étudié dans plusieurs domaines, mais c’est la première fois que l’effet de la musique sur les ovocytes fécondés in vitro a été étudié.

Depuis le début de la FIV, les progrès qui permettent d’améliorer la réussite des traitements sont continus, et cela ne vous semblera peut-être pas beaucoup, mais une augmentation du taux de fécondation de près de 5% est une grande réussite, surtout pour un centre de référence comme le nôtre.

Ce travail m’a fait penser que je fais partie d’un grand orchestre dont la musique est la vie…

Regardez cette vidéo d’une minute où l’on voit l’évolution d’un ovocyte récemment fécondé jusqu’à 5 jours après avec l’une des chansons qui sonnent dans les incubateurs.

 

Laisser un commentaire

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: