Normozoospermie: le désir de tous les hommes

Normozoospermie signifie que les spermatozoïdes sont normaux. Quand le sperme est de caractéristiques normales, le résultat du spermogramme est de normozoospermie.

Le volume de l’éjaculât doit être supérieur à 2 ml, contenant plus de 20 millions de spermatozoïdes/ml. Plus de 25% doivent bien bouger et au moins 4% doivent être de forme normale.

Cela fait des années que les spécialistes en stérilité avertissent de la dégradation progressive de la qualité du sperme et, ainsi donc, le jour où un patient fait analyser son sperme pour la première fois, est un jour très important. D’habitude, ils sont nerveux et ils veulent faire tout ce qui soit en leurs mains pour assurer le succès.

Ils reçoivent les instructions suivantes: l’échantillon de sperme doit s’obtenir par masturbation et il doit être déposé dans un pot stérile qui peut être acheté dans une pharmacie (comme celui des analyses d’urine), en s’assurant que la totalité de l’éjaculât ait été collectée. Il devra être livré à la clinique avant une heure après le prélèvement. Il est conseillé de garder une abstinence de 3-5 jours.

Avec la pétition et cette information ils démarrent l’aventure de la découverte de la qualité de leur sperme.

Comment l’obtenir… cela semble évident, mais il faut peut-être en expliquer plus, pour éviter les surprises. Par exemple, les échantillons qui arrivent au microscope ressemblant à un “assassinat”: tous les spermatozoïdes sont morts à cause du spermicide du préservatif.

Comment apporter le pot stérile… d’une part, nombreux sont ce qui veulent s’assurer que les spermatozoïdes ne puissent pas s’échapper du pot et ils mettent du cellophane et des bandes adhésives thématiques sur le bouchon. Également importante est la présentation du trésor et ici nous voyons la variété, allant de l’aluminium aux sacs les plus originaux de différents magasins où ils ont acheté de la nourriture, des vêtements, etc. Lorsque nous avons fait des études sur des jeunes, ils sont venus avec des pots de confiture et même avec des tubes de médicaments très étroits (je n’arrive pas à imaginer comment ils ont pu viser juste!).

Comment transporter le pot… s’ils nous apportent l’échantillon en voiture, ils nous demandent s’il vaut mieux mettre le chauffage ou la climatisation. Bien sûr, cela n’affecte pas. Un patient qui est venu en moto avait le pot dans une poche de sa veste et il est tombé: son sperme est fini éparpillé sur la fenêtre de la voiture de derrière.

Comment l’apporter à temps… ils éjaculent et après ils courent afin de pouvoir livrer l’échantillon dans l’heure suivante. Une fois à la clinique, ils sont surpris que personne ne coure pour l’amener au laboratoire, comme une course de relais. Ils apprécient que nous ne regardions pas beaucoup le pot, car ils ont toujours l’impression qu’il ne soit pas suffisant. Il est vrai que 2-5 ml occupent très peu! Une question fréquente serait: est-ce que je devrais l’avoir rempli d’avantage? La réponse est que la qualité du sperme ne dépend pas du volume, car le liquide est produit dans les vésicules séminales et dans la prostate et ce n’est qu’un véhicule pour le sperme. Ce que nous savons, c’est qu’une bonne stimulation sexuelle se traduira par un meilleur échantillon.

Comment éviter de confondre des échantillons… cela les inquiète beaucoup et à nous aussi. Il faut toujours vérifier devant le patient que le conteneur soit  parfaitement étiqueté avec son nom et on regarde dans l’histoire informatisée pour s’assurer que c’est le même homme. Si l’échantillon a été amené par sa femme, elle doit venir avec un document signé par l’homme. Dans le laboratoire on suit  également des contrôles stricts  ; parmi lesquels le fait que chaque jour un des biologistes soit le « contrôleur », c’est à dire, la personne chargée de vérifier toutes les identifications. Les autres ne peuvent pas travailler sans son OK.

Comment vais-je m’exciter sexuellement dans un hôpital…. inquiété du fait que sa femme est à ce moment-là dans la salle d’opération, il pense qu’elle a dû passer par un processus médical alors qu’il doit «seulement» laisser un échantillon de sperme, et il craint donc d’échouer. Les salles sont équipées avec du matériel visuel érotique et, malgré leurs craintes, ils réussissent souvent à l’obtenir très rapidement. Les femmes travaillant dans la PMA, nous sommes surprises que le temps moyen soit de 5 minutes! Mais parfois, il y a des blocages et ils ne réussissent pas. Dans ces cas là, nous entreprenons le protocole suivant: en premier lieu, savoir s’ils n’ont pas d’érection ou si le problème c’est qu’ils n’arrivent pas à éjaculer. Ensuite, il faut leur indiquer le traitement avant d’essayer à nouveau: s’ils ne s’excitent pas, on lui donne un pilule comme le Viagra et s’ils n’éjaculent pas, on essaye de les détendre avec des promenades dans le parc que nous avons derrière la clinique ou avec de comprimés comme le Valium. Si cela ne marche pas, nous allons au Plan B qui  consiste à aspirer les spermatozoïdes dans le testicule (c’est une intervention très simple).

Enfin, je voudrais faire le point sur certaines choses par rapport aux jours  d’abstinence sexuelle. Pour un spermogramme, généralement, on conseille 3-5 jours, mais il n’est qu’un reflet de la réalité, car c’est la fréquence des rapports sexuels la plus commune parmi les couples. Mais quand il s’agit de l’échantillon de sperme que nous allons utiliser pour le traitement, l’abstinence précédente est de moins en moins importante, parce que si l’homme n’a pas éjaculé pendant plus de dix jours, le volume de l’éjaculât sera supérieur mais il y aura plus de spermatozoïdes vieux et morts accumulés, ce qui aggravera la fragmentation de l’ADN. En plus, pour faire l’ ICSI on a besoin de très peu de spermatozoïdes.

Alors, quand l’aventure finit avec un compte-rendu qui dit « normozoospermie », les hommes sont soulagés!

2 commentaires

  1. Parfait Répondre

    Le désir des hommes est très délicat en ce moment où l’on connait diverses maladies liés à la pratique sexuelle. La qualité des spermatozoides est également à tenir compte surtout lors de la fécondation.
    Loveandvibes

    • Dr. Marisa López-Teijón Répondre

      Bonjour loveandvibes
      Merci pour votre commentaire. Effectivement, la qualité du sperme est très important lors de la fécondation, que ce soit naturelle ou au laboratoire. Il existe des techniques qui aident le sperme à féconder (genre ICSI, IMSI, TESA) si d’emblée la qualité n’est pas bonne.
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: