FIV au rythme de la musique. Nous faisons danser nos embryons

J’étais bien loin d’imaginer l’énorme impact que provoquerait la publication des résultats de la Fécondation in Vitro avec musique, aussi bien parmi des collègues d’autres centres que parmi nos patients et les médias.

Une fois l’étude scientifique présentée au congrès de la Société européenne de reproduction en Juillet 2013, nous, médecins, mourrions d’envie d’en parler avec les parents des enfants premiers-nés. C’est drôle parce que, même si les embryons n’ont pas le sens de l’ouïe, nous avons tous des anecdotes qui sont étroitement liées à nos enfants et la musique: ils cessent de pleurer quand ils l’entendent, ça les aide à dormir… Et ce qui est vraiment une coïncidence frappante, c’est un jumeau italien qui, depuis tout petit, semble chanter!

Depuis que nous avons découvert que les vibrations musicales améliorent le taux de fécondation, nous l’avons intégré par système dans tous nos incubateurs.

Les chansons sont choisies en fonction des goûts des biologistes parce que c’est eux qui les entendent à tout bout de champ à chaque coup qu’ils ouvrent les incubateurs, et ceci à un volume assourdissant.

Nous changeons cependant le type de musique tous les mois, quoique nous n’ayons observé aucune différence. Ce mois-ci est plutôt agité, c’est le tour du heavy metal!

Depuis leur ordinateur ou téléphone portable, les patients peuvent suivre le développement de leurs embryons dans l’Embryoscope  tout en écoutant la même musique qu’eux, n’est-ce pas touchant ?

Nous continuons à présent avec cette ligne de recherche pour savoir si la musique améliore aussi le développement de l’embryon et son implantation dans l’utérus. Je vous tiendrai au courant…

Les premiers bébés nés au monde avec la FIV musicale

Laisser un commentaire

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: